Structure de concertation

L’aménagement intégré en milieu forestier : une histoire de concertation

À la Forêt Montmorency, toute décision concernant les activités d'aménagement est prise par un comité composé d’une vingtaine de membres, nommé le comité scientifique et d’aménagement. Dans quelle partie du territoire seront réalisées les coupes forestières cette année ? Quelle superficie veut-on conserver intacte de toute intervention humaine? L'emplacement du nouveau sentier de raquette est-il conforme au plan de zonage? Les nouveaux projets de recherche pour l'année en cours sont-ils cohérents avec la mission de la Forêt Montmorency ? Toutes ces questions demandent des réponses réfléchies et impliquent l'avis de nombreuses personnes.

Qu'est-ce que le comité scientifique et d'aménagement?

Le comité scientifique et d'aménagement est en quelque sorte une table de gestion intégrée des ressources au sens de la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier (L.R.Q., chapitre A-18.1), adaptée à un contexte de forêt d’enseignement et de recherche. Sa création permet également de répondre aux exigences de certaines normes de certification environnementale en matière de participation du public. 

 

Les principaux mandats du comité sont les suivants:

  • Élaborer le plan d'aménagement forestier intégré tactique
  • S'assurer que le plan d'aménagement forestier intégré opérationnel est conforme au plan tactique
  • Assurer l'harmonisation des usages
  • Coordonner la planification des activités d'enseignement et de recherche en milieu forestier
  • Collaborer au maintien d'une certification en aménagement forestier durable

Qui fait partie de ce comité?

Le comité scientifique et d'aménagement est ouvert à tous les professeurs de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, mais également à l’ensemble des professeurs de l’Université Laval intéressés dans divers domaines relatifs au développement durable de la forêt. Il regroupe aussi les gestionnaires et forestiers de la forêt d’enseignement et de recherche, ainsi que des partenaires intéressés à l’aménagement du territoire. Il s’agit notamment des proches voisins, des organismes non gouvernementaux à caractère environnemental, des communautés autochtones concernées ainsi que des autorités légales.