Actualités

Photo

Revaloriser le bois « mal-aimé » de nos forêts

07 mai 2018

Évelyne Thiffault, professeure-chercheure à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique explique le potentiel des résidus du bois laissés sur place lors des coupes forestières. Vous pouvez lire le texte paru sur le site de Radio-Canada et visionner le reportage télévisé complet diffusé lundi 7 mai au Téléjournal de Radio-Canada.

Seule une partie de la forêt est exploitée : on coupe les arbres principalement pour le bois de sciage et on utilise les résidus pour produire de la pâte à papier. Mais la majorité de la ressource forestière est laissée sur place. Ce sont parfois des espèces inintéressantes, comme c’est le cas pour le hêtre et le bouleau blanc. D’autres fois, le bois ne respecte tout simplement pas les normes de qualité; il est trop sec, trop petit, fissuré, pourri ou encore atteint par des champignons ou des insectes.

Cette catégorie peu attrayante pour l’industrie est surnommée le « bois mal-aimé ». Depuis toujours, ces arbres, ou parties d’arbres, en abondance dans nos forêts sont volontairement oubliés, relate l’ingénieure forestière Évelyne Thiffault. « Mais vu qu’on en a une abondance et que l'on comprend de plus en plus l’importance des produits du bois dans la lutte contre les changements climatiques, on se met à les regarder différemment pour voir si on est capable de les valoriser pour en faire différents produits », ajoute-t-elle.

Lire le texte et le reportage de Danny Lemieux, de Découverte

 

 

Photo

Nouveau bidiplôme à la maîtrise professionnelle en sciences forestières

24 avril 2018

Une opportunité unique vous est offerte! Il est maintenant possible d’obtenir un double diplôme à la maîtrise professionnelle en sciences forestières de l’Université Laval et au Master Biodiversité, Écologie et Évolution de l’Université de Bordeaux en France. La maîtrise bi-diplômante permet aux meilleurs étudiants de compléter une formation de premier plan sur la scène internationale en bénéficiant des ressources de deux universités renommées pendant leurs études.

La gamme des situations étudiées et des échelles d'actions de part et d’autre de l’Atlantique apportera aux diplômés un avantage notable concernant la gestion et la conservation des écosystèmes, l’évaluation de la qualité des milieux naturels, la protection des milieux humides et la gestion durable des milieux forestiers tempérés et boréaux. Le programme inclut deux stages en milieu de travail (en France et au Canada). De plus, le Bureau international de l’Université Laval offre à ses étudiants une bourse de mobilité de 6000$ pour les deux sessions du parcours bi-diplômant à l’étranger (seuls les étudiants détenant le statut de résident du Québec sont admissibles à la bourse).

Ça vous intéresse?

Découvrez le bidiplôme de maîtrise en sciences forestières de l’Université Laval.

Photo

Le Jardin de Colette parmi les meilleurs endroits pour étudier!

19 avril 2018

Selon Impact Campus, la liaison du jardin de Colette entre les pavillons Abitibi-Price et Gene-H.-Kruger est un petit coin tropical rempli de chlorophylle où c'est idéal pour étudier. "Lumineux et assez humide, cet endroit compte huit places assisses SANS prises électriques. Évidemment, il n’y a pas de restrictions quant aux breuvages ou aux collations. On constate peu de passage, donc c’est raisonnable pour garder sa concentration. Avec la semaine de mauvais temps qu’on annonce pour la fin de session, cet endroit peut être une option intéressante pour étudier" mentionne Alice Beaubien, directrice de la photographie chez Impact Campus.

Pour voir le photo-reportage complet, Les meilleurs endroits où étudier sur le campus

Photo

Remise des joncs d’ingénieurs forestiers : une soirée marquante pour nos finissants

17 avril 2018

La cérémonie de remise des joncs de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec (OIFQ), qui a eu lieu vendredi 13 avril dernier, fut un succès et a permis de couronner les quatre années d’études des finissants en foresterie de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval. Cette soirée permet de marquer le passage des études vers la future vie professionnelle et souligner l’investissement et les efforts réalisés tout au long de leur cheminement académique menant à la profession d’ingénieur forestier. Le doyen de la Faculté, M. Guy Mercier et le président de l’OIFQ, M. François Laliberté ont souligné cet accomplissement important lors de leur allocution respective.

Les étudiants du baccalauréat en aménagement et environnement forestiers et du baccalauréat coopératif en opérations forestières ont pu recevoir leurs joncs en présence de leur famille, ami(e)s, professeurs et ont même reçu un message vidéo de félicitations de la part du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchet et du premier ministre, M. Philippe Couillard.

La cohorte des finissants de 2018 est la plus importante depuis près de 10 ans! La relève d'ingénieurs forestiers sera au rendez-vous!

Lors de cette soirée, Émilie St-Jean a reçu le prix de l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, Alexandre Morin-Bernard s’est mérité la médaille de l'Institut forestier du Canada et une mention spéciale a été faite pour mentionner que le Prix Rayonnement de la Faculté avait été remis à Marius Legendre.

    

 

 

Photo

Femmes des bois

10 avril 2018

Deux diplômées de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, Mathilde et Camille, ont pris l'initiative de créer une page Facebook dans le cadre du mois de l’arbre et des forêts (mai 2018), afin d'offrir un ensemble de publications sur leur vision de la foresterie au Québec. Tout au long du mois de mai 2018, elles publieront sur différents sujets. Elles ont la forêt à cœur et invite les hommes et femmes à partager, interagir et discuter sur la forêt!

Nous vous invitons à découvrir leur page si vous avez envie d’en connaitre un peu plus sur :

  • La forêt comme écosystème;
  • Les bienfaits de la forêt et des arbres;
  • Les enjeux forestiers de l’heure;
  • Le métier d’ingénieur forestier.
Photo

Se bâtir une vie au Québec

10 avril 2018

Découvrez le profil de Marius Legendre, étudiant français et finissant en aménagement et environnement forestiers de l'Université Laval. Le journal Le Monde forestier a publié son expérience dernièrement. Parfois , on fait quelques choix et la vie s'occupe du reste. C'est un peu le scénario vécu par Marius Legendre, étudiant en aménagement et environnement forestiers qui s'apprête à commencer une carrière comme ingénieur forestier à la Coopérative forestière Nord-Côtière.

Voir l'article complet Se bâtir une vie au Québec par Stéphane Bourque, journal Le Monde forestier.

Photo

La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique remet ses Prix Enseignement 2018 et plus de 727 000 $ en bourses à ses étudiants

28 mars 2018

Le jeudi 22 mars 2018 avait lieu la cérémonie annuelle de remise des bourses et des prix de la Faculté. En plus du prix Enseignement remis à Mme Danièle Bélanger, professeure titulaire au Département de géographie, et à M. Yves Brousseau, responsable de formation pratique au Département de géographie, e vice-recteur adjoint aux études et affaires étudiantes, M. Claude Savard, le doyen de la Faculté, M. Guy Mercier, la vice-doyenne aux études, Mme Nancy Gélinas, et le vice-doyen à la recherche, M. Stéphane Roche, ont souligné le mérite de 102 étudiants qui sont repartis avec plus de 727 000 $ en bourses et prix durant la soirée. Pour voir la liste des boursiers 2017-2018 >>

Le doyen a tenu à remercier tous les partenaires de la Faculté grâce à qui ces bourses ont pu être accordées. Les dons et les fonds créés par les donateurs permettent d’encourager l’excellence et l’engagement des étudiants aux trois cycles d’études et favorisent grandement leur persévérance. Le doyen a vivement salué l’arrivée de nouveaux donateurs.

Au cours de la cérémonie, trois finissants de premier cycle ont aussi reçu le prix Rayonnement de la Faculté pour leur participation remarquable à la vie étudiante, leur engagement dans leur futur milieu professionnel ou leur contribution significative à la promotion de leur domaine d’études auprès des jeunes ou du grand public. Les récipiendaires de chacun des trois départements de la Faculté sont :

  • M. Marius Legendre, finissant au baccalauréat en aménagement et environnement forestiers
  • M. Étienne Dallaire, finissant au baccalauréat en sciences géomatiques
  • Mme Ana-Brigitte Poveda finissante au baccalauréat en géographie

Le doyen de la Faculté a rappelé à tous, étudiants, employés, diplômés, partenaires et amis de la FFGG, l’importance de contribuer aux différents fonds et projets de la Faculté. Riche d’une tradition plus que centenaire et de programmes uniques au Québec, la Faculté possède tous les atouts pour développer une grande culture philanthropique.

Pour information : ffgg@ffgg.ulaval.ca

Pour faire un don : http://www2.ulaval.ca/fondation/faire-un-don/

Photo

Le rassemblement des géographes : congrès IGU2018

27 mars 2018

À l’initiative de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval, la ville de Québec accueillera, du 6 au 10 août 2018, le congrès de l’Union géographique international. Il s’agira du plus grand rassemblement international de géographes de l’histoire du Canada. À cette occasion, 3 000 spécialistes du monde entier se réuniront dans la Vieille Capitale pour échanger sur les plus récentes avancées scientifiques dans leur discipline. La jeunesse sera également mise à l’honneur, car le programme du congrès comprend la tenue de la 15e Olympiade internationale de géographie du 31 juillet au 6 août qui aura lieu sur le campus de l’Université Laval. En se mesurant amicalement dans des épreuves scientifiques, 200 jeunes géographes de 16 à 19 ans, provenant de cinquante pays du monde, feront valoir leur compétence et leur motivation.

Le thème général du congrès, « Apprécier la différence », invite à mettre en évidence toute la diversité humaine et naturelle, qui confère à notre monde contemporain sa complexité et ses nombreuses potentialités. Les défis planétaires actuels nous amènent à adopter une vision plus intégrée des relations entre l’être humain et le territoire. Analyser les enjeux économiques, sociaux et environnementaux dans une perspective durable et globale est aujourd’hui d’une urgente nécessité. La géographie, pour sa part, en a fait un pilier de sa mission.

Inscrivez-vous dès aujourd’hui pour prend part au grand rassemblement des géographes !

Profitez du tarif régulier de 645$ avant le 31 mai. Par la suite le tarif de 700$ sera applicable.

Pour présenter vos recherches, soumettez votre résumé avant le 2 avril !

Au plaisir de vous y voir !

Photo

Projet conjoint avec le Japon sur les forêts urbaines

26 mars 2018

Une délégation d’étudiants japonais a passé les deux  jours (21-22 mars 2018) au Collège des Compagnons dans le cadre d’un projet conjoint sur les forêts urbaines. En plus d’un échange culturel, les Japonais devaient visiter des organismes en lien avec la foresterie et de faire un échange sur des résultats de recherches effectuées par les deux groupes de jeunes au sein des forêts de leur école. Les jeunes des deux écoles ont échangé sur le thème de la forêt autour de leur école respective. Ils ont visité les laboratoires de la faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval.

Extrait de l'article paru sur www.lappel.com >>

Photo

Aide financière de 650 000 $ accordée à l'Université Laval pour soutenir la formation en construction bois

26 mars 2018

Le Gouvernement du Québec accorde une aide financière de 650 000 $ à l'Université Laval pour la mise sur pied des Chaires de leadership en enseignement (CLE) en conception de structures durables en bois et en construction intégrée en bois. L'annonce a été faite par le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, en présence de la rectrice de l'Université Laval, Mme Sophie D'Amours. Le Programme des Chaires de leadership en enseignement de l'Université Laval sera utilisé pour engager deux nouveaux professeurs titulaires spécialisés dans la construction en bois, dont la professeure Xiaodong Wang. Son engagement permettra la création d'un nouveau cours de premier cycle en enveloppe du bâtiment.

Pour lire l'article intégral >>
Texte tiré de www.newswire.ca
© Photos : Stéphane Groleau

Photo

Toutes nos félicitations à Mme Danièle Bélanger et à M. Yves Brousseau, récipiendaires du prix Enseignement de la FFGG!

26 mars 2018

Le prix Enseignement de la FFGG - 2018 a été remis à Mme Danièle Bélanger, professeure au Département de géographie (catégorie professeur), et à M. Yves Brousseau, responsable de formation pratique au Département de géographie (catégorie chargé de cours et autre personnel enseignant).

Cet honneur souligne leur contribution exceptionnelle en enseignement à tous les cycles d’études ainsi que la passion et l’enthousiasme qui les animent à partager leurs connaissances avec les étudiants. Le prix leur a été décerné le jeudi 22 mars dernier, lors de la Cérémonie de remise des bourses et des prix de la Faculté, en présence de plus de cent trente personnes, dont le vice-recteur adjoint aux études et aux affaires étudiantes, M. Claude Savard, la vice-doyenne aux études de la Faculté, Mme Nancy Gélinas, et le vice-doyen à la recherche de la Faculté, M. Stéphane Roche, ainsi que les étudiants boursiers, professeurs et représentants d’organismes partenaires de la Faculté.

Le prix Enseignement de la FFGG vise à reconnaître publiquement la distinction, par l’excellence de son enseignement, d’un professeur, d’un responsable de formation pratique, d’un responsable de travaux pratiques, d’un chargé de cours ou d’un chargé d’enseignement de la Faculté.

Félicitations à Mme Bélanger et à M. Brousseau!

Photo

Partager la forêt

22 mars 2018

Selon des données préliminaires, un grand nombre de randonneurs apprécient les aménagements forestiers effectués à la Forêt Montmorency. La neige craque sous vos pieds, tandis qu’un écureuil traverse en trois bonds le sentier pour aller s’enfouir au cœur d’une épinette et qu’un aigle effectue un vol de reconnaissance au-dessus du lac tout proche. 

Pour lire la suite, consultez Le Fil, le journal de la communauté universitaire, 22 mars 2018

Photo: Forêt Montmorency

Photo

Regards croisés sur la forêt

16 mars 2018

Immenses, majestueuses, parsemées de milliers de lacs et de rivières, habitat de centaines d’espèces animales, les forêts couvrent près de la moitié du territoire québécois, soit 761 000 kilomètres carrés. Cet univers complexe et fascinant joue un rôle de premier plan du point de vue économique, social ou environnemental avec ses ressources naturelles, ses écosystèmes, ses sites d’intérêt et ses paysages exceptionnels.

Pour lire la suite, consultez Le Fil, le journal de la communauté universitaire, 15 mars 2018

Photo: Forêt Montmorency

Photo

Un monde sans frontières-Salon de la forêt 2018

15 mars 2018

La forêt et ses multiples facettes seront à l'honneur lors du 39e Salon de la forêt, le 17 et le 18 mars prochain. Toute la fin de semaine durant, le pavillon Alphonse-Desjardins aura des airs forestiers. Étudiants, chercheurs, praticiens, artistes et de nombreuses autres personnes qui travaillent de près ou de loin avec la forêt investiront les lieux pour participer à une série d’activités. Organisé par une vingtaine d’étudiants bénévoles de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, le Salon de la forêt est un événement annuel qui a pour but de faire découvrir la richesse de ce milieu.

Le thème de cette année, d’ailleurs, est «Les mille et une possibilités de la forêt». «La forêt, c’est beaucoup plus que de la coupe de bois! Le Salon vise à détruire certains préjugés et renseigner le grand public sur les nombreuses activités qui s’y font, que ce soit la recherche, la récréation, l’aménagement forestier ou la conservation de la faune», explique Virginie Houle, étudiante au baccalauréat en aménagement et environnement forestiers et vice-présidente de la Semaine des sciences forestières, qui chapeaute l’événement.

En tout, une trentaine d’exposants seront sur place pour partager leur passion et répondre aux questions. La Forêt Montmorency, le Centre d’études de la forêt et l’Ordre des ingénieurs forestiers du Québec, entre autres organisations, seront représentés. Des conférences porteront sur l’ornithologie, la mycologie, le crédit carbone, le liège naturel des chênes et les mycorhizes. Des étudiants animeront des ateliers d’identification des arbres et inviteront les curieux à manipuler des instruments et des outils de mesure utilisés dans le milieu forestier.

Lire la suite de l'article tiré du Fil par Matthieu Dessureault

Photo

Des extraits d’écorce d’érable au menu?

15 mars 2018

Une étude révèle la présence de plusieurs composés d'intérêt alimentaire dans l'écorce de ces arbres. Lorsqu’il est question de nourriture et d’érable, de joyeuses images de sirop, de tire et de sucre viennent aussitôt à l’esprit. À cette liste, faudra-t-il un jour ajouter l’écorce d’érable? On pourrait le croire à en juger par un article que des chercheurs de l’Université Laval viennent de publier dans la revue Plant Foods for Human Nutrition.

Lire l'article complet de Jean Hamann paru dans lefil >>

Photo

Le temps des arbres migrateurs

06 mars 2018

Il n’est pas trop tôt pour envisager le recours à la migration assistée pour s’assurer que les épinettes blanches mises en terre aujourd’hui grandissent dans un milieu qui sera au diapason de leurs besoins climatiques dans 50 ans. En fait, certaines épinettes issues de vergers à graines du Québec ont déjà une meilleure croissance lorsqu’on les plante dans des sites qui se trouvent au nord de leur lieu de provenance. C’est ce que révèle une étude publiée dans un récent numéro de la revue Frontiers in Plant Science par des chercheurs de l’Université Laval et du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Extrait issu de l'article de Jean Hamann paru dans lefil >>
Photo: Abdallah

Photo

Ouverture du 3e concours de Bourses d’excellence et de Stages postdoctoraux Sentinelle Nord

02 mars 2018

Le programme Sentinelle Nord de l’Université Laval annonce l’ouverture du troisième concours de bourses d’excellence et de stages postdoctoraux de Sentinelle Nord, du 1er mars au 10 avril 2018. Ces bourses et stages ont pour objectif d'encourager les meilleurs candidats d’ici et d’ailleurs à entreprendre ou à poursuivre des activités de recherche au sein du programme de recherche de Sentinelle Nord, dans une dynamique de transdisciplinarité. 

Des bourses de maîtrise s’ajouteront aux bourses doctorales et aux stages postdoctoraux offerts lors des précédents concours.  

Les candidats qui se démarquent par l'excellence de leur dossier universitaire et par le potentiel innovant et multidisciplinaire de leur projet de recherche sont invités à soumettre leur candidature. 

  • Date de tombée : 10 avril 2018

Pour en savoir davantage sur les programmes de formation de Sentinelle Nord :  www.sentinellenord.ulaval.ca/formation

Suivez Sentinelle Nord sur Facebook et Twitter

Contact :
Marie-France Gévry, Coordonnatrice des programmes de formation
T : 418-656-2131 poste 8910     |      C : marie-france.gevry@sn.ulaval.ca

 

Photo

La richesse de la forêt Montmorency

20 février 2018

Située à 70  km au nord de Québec, la forêt Montmorency est, depuis son affiliation à l’Université Laval en 1964, un lieu d’excellence pour l’enseignement, la recherche et l’éducation du public. Considérée comme la plus grande forêt universitaire au monde, avec ses 412  km2, elle stimule l’intérêt des petits et des grands grâce à son cadre enchanteur et à la richesse de sa biodiversité. Quant aux diplômés qui y ont reçu une partie de leur formation, ils conservent un grand attachement à cet espace naturel.

Au début de 2016, la Forêt Montmorency a lancé une vaste initiative de modernisation de ses infrastructures d’exploitation, d’accueil et de recherche afin d’assurer la continuité de ses missions et d’accroître sa capacité d’innovation. Dans ce contexte, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG) a créé le Fonds de la Forêt Mont­morency, recueillant les dons de ceux et celles qui souhaitent soutenir ce projet et exprimer leur attachement à la forêt.

(Extrait de l'article de Catherine Gagné paru dasn le magazine Contact)

Lire le texte intégral>>
 

Photo

Les filles et les sciences!

15 février 2018

Vous aimeriez en savoir davantage sur l’état de la situation des femmes en science au niveau mondial et connaître diverses initiatives pour promouvoir et améliorer l’accès des femmes aux sciences? L’Unesco a justement créé une page spéciale sur ce sujet! De plus, pour inciter les filles à faire carrière en sciences, la journée d’activités «Les filles et les sciences, un duo électrisant!» aura lieu le 24 février au pavillon Alexandre-Vachon. La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique sera présente à l’événement pour parler des professions en géomatique.

Pour en savoir plus et pour lire l'intégralité du texte paru dans lefil >>

Photo

Article dans lefil sur les recherches d'André Desrochers: «Le lièvre est en retard »

13 février 2018

Choisir la file d’attente dans laquelle nous nous installons au supermarché est un exercice stratégique. La caisse rapide, qui semble souvent l’option la plus intéressante, devient moins attrayante si 10 personnes y font le pied de grue. Entre une file qui compte 1 personne et une autre qui en a 3, on préférera la première, à moins que la personne qui s’y trouve ait plus de produits dans son panier que les trois autres clients réunis. Et on n’hésitera pas à revoir ses plans si une file avance plus rondement que la nôtre. Bref, chacun y va de ses trucs pour choisir la file dans laquelle il vaut mieux se trouver. Les lièvres font inconsciemment des calculs similaires quand vient le temps de choisir entre différents habitats, sauf que, dans leur cas, la réponse aux changements de leurs effectifs n’est pas instantanée, comme la nôtre au supermarché, mais elle s’échelonne sur au moins un an. C’est ce que démontrent Toshinori Kawaguchi et André Desrochers
, du Département des sciences du bois et de la forêt et du Centre d’étude de la forêt, dans un récent numéro de la revue PLOS ONE.

Extrait de l'article de Jean Hamann paru dans lefil. Lisez l'intégralité du texte  >>
 

Photo

«Le génie qui touche du bois»

02 février 2018

Le génie du bois à fêté ses quinze ans en 2017. La revue PLAN de l’Ordre des ingénieurs du Québec souligne cet anniversaire en résumant trios grandes étapes de l'évolution de cette discipline. Lisez le texte de J.-P. Gilbert (résumé par François Rouleau).

Extrait de la revue PLAN, Volume LIV Numéro 7, Janvier-Février 2018

Photo

Développement durable : un impressionnant bilan pour l’Université Laval

25 janvier 2018

L’édition 2016-2017 du rapport annuel sur le développement durable de l’Université Laval est désormais disponible. Ce rapport permet de dresser un portrait réaliste sur les avancées réalisées par l’Université en matière de développement durable au cours de la dernière année. Impact Campus va à la rencontre de Pierre Lemay, conseiller au développement et adjoint au vice-rectorat exécutif.

Extrait de l'article de William Lapierre sur Impact Campus
Photo : Couverture du rapport du développement durable 2016-17

Photo

Lumière sur les services écosystémiques des mers arctiques

15 janvier 2018

École doctorale internationale Sentinelle Nord - Du 12 au 24 juillet 2018, mer de Baffin (Nunavut), Canada

Organisée à bord du brise glace de recherche canadien NGCC Amundsen, déployé dans la mer et les fjords de l'île de Baffin (Nunavut, Canada), l'École doctorale internationale Sentinelle Nord est une occasion unique de participer à un programme de recherche océanographique visant à cerner les liens entre la lumière, les services écosystémiques marins et la santé dans le Nord. 

Les participants de l'école vivront une expérience de formation transdisciplinaire exceptionnelle, en étroite interaction avec des scientifiques de haut niveau, dans un cadre technologique de pointe.

Mettant de l'avant un large éventail de disciplines telles que l'optique de l'environnement, l'océanographie physique et biologique, la biochimie et la télédétection, le programme de l'école se déploiera autour des thèmes suivants : 

  • Le rôle fondamental de la lumière au sein des écosystèmes marins
  • Le potentiel de la lumière pour étudier l'Arctique
  • La lumière et les services écosytémiques dans les mers arctiques.

Nous encourageons les étudiants de 2e et de 3e cycle et les stagiaires postdoctoraux de toutes les disciplines dont le champ de recherche est pertinent avec les thèmes de l'École à saisir cette occasion. Date limite d'inscription : 20 janvier 2018.

Pour plus d'informations
Photo

Inscrivez-vous à notre formation en ligne gratuite sur le développement durable : enjeux et trajectoires

12 janvier 2018

Les inscriptions au MOOC (Massive Online Open Course): Développement durable: enjeux et trajectoires sont maintenant commencées. Cette formation en ligne ouverte à tous est une formation à distance de niveau universitaire gratuite, mais non créditée. Elle propose une réflexion sur le développement durable et la prise de conscience de ses enjeux sous des perspectives historiques, environnementales et socio-économiques. Cette formation sera en ligne du 29 janvier au 26 mars 2018.

L'Université offre ainsi à un nombre illimité de participants de partout dans le monde la possibilité d'élargir leurs connaissances sur le développement durable.

Pour inscription et information