Mot du doyen

La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval est chef de file dans les domaines de la conservation de l’environnement, de la mise en valeur responsable et innovante des ressources renouvelables, de l’aménagement durable du territoire et de l’intelligence territoriale. Elle se distingue par la pertinence de ses programmes d’études, par la haute qualité de son personnel, la grande réputation des professeurs et ses succès continus en recherche. Ses programmes de formation, dont plusieurs uniques au Québec, sont à la fine pointe des connaissances scientifiques, de la technologie et des pratiques professionnelles. De plus, notre faculté offre, grâce à ses pavillons sur le campus, ses équipements à la forêt Montmorency et sa présence au cœur de la renommée ville de Québec, un milieu d’étude et de vie aussi agréable que stimulant.

La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique existe depuis plus de cent ans. Constituée à l’origine pour transmettre et perfectionner le génie forestier, le génie du bois et l’arpentage, elle a, au fil des décennies, poursuivi cette tradition tout en étendant son domaine d’expertises. Ainsi, en plus d’offrir, en exclusivité au Québec, des formations menant à la profession d’ingénieur forestier, d’ingénieur du bois et d’arpenteur-géomètre, ses enseignements actuels portent également sur la géomatique, la géographie physique et humaine, l’agroforesterie, l’environnement, le tourisme, le changement climatique et le développement durable. Fort diversifiés et bien articulés, nos programmes d’études concourent, au total, à une connaissance approfondie du territoire, de ses ressources, de son organisation et de son aménagement. Animée par la volonté d’offrir une formation de premier ordre, la faculté propose, à tous les cycles universitaires, des enseignements répondant aux plus hauts standards scientifiques et mettant en œuvre les meilleures pratiques pédagogiques.

Haut lieu d’enseignement, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique est par ailleurs un intense foyer d’innovation scientifique. En effet, la recherche fondamentale et la recherche appliquée y fleurissent et s’y côtoient avantageusement. Elles couvrent de plus différents domaines où, indéniablement, nos chercheurs se démarquent. En témoignent le grand nombre d’articles publiés, de prix reçus, de chaires constituées, d’infrastructures implantées, de partenariats établis et de financements obtenus. En découlent plusieurs contributions utiles au développement économique, politique et culturel de notre société. L’apport concerne par exemple la sécurité des données spatiales, la diminution des algues bleues dans nos lacs, la compréhension du génome de l’épinette blanche, le développement de modèles d’affaires à valeur ajoutée dans l’industrie forestière, la protection du patrimoine bâti et social et la politique paysagère. Nos compétences sont également mises à contribution dans la modélisation 3D de bases de données spatiales, le positionnement en mobilité, l’aménagement écosystémique des forêts, la conception de réseaux logistiques pour l’approvisionnement de l’industrie forestière, la mise au point de nanotechnologies, la valorisation touristique du paysage, la conciliation de la ville et de la campagne par un urbanisme durable, etc.  Nous sommes de plus engagés dans la compréhension et la résolution du plus grand problème auquel fait aujourd’hui face l’humanité : le réchauffement du climat. Ainsi, nous sommes à l’avant-garde de la recherche sur la fonte du pergélisol dans le Grand Nord; nous contribuons, dans une perspective de santé publique, à l’identification et au traitement des ilots de chaleur; nous étudions le rôle de la forêt dans la fixation du carbone atmosphérique; nous contribuons à définir les interventions permettant d’intensifier le fonctionnement de puits de carbone de la forêt; nous travaillons à concevoir des bâtiments carboneutres en bois; nous participons à l’élaboration de politiques publiques visant à substituer le bois à des matériaux et à des combustibles grands émetteurs de carbone. En plus d’être très diversifiées, nos recherches sont fortement multidisciplinaires. Il en découle une multitude de collaborations avec plusieurs facultés de l’Université Laval, avec d’autres universités québécoises et à l’international. De même, la faculté est partenaire de nombreuses institutions publiques et privées, des entreprises notamment, pour la résolution de problèmes concrets. Cette approche nous permet d’affronter directement les enjeux complexes auxquels fait face la société d’aujourd’hui.

En enseignement comme en recherche, tous les membres de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique perpétuent une longue tradition d’excellence. Tous ceux qui, à un titre ou à un autre, veulent se joindre à nous sont les bienvenus. Les possibilités de collaboration sont diverses et nous sommes ouverts à tous projets porteurs de progrès. Quant aux étudiants, notre faculté leur offre une solide formation ouvrant les portes d’une fructueuse carrière. Au plaisir de vous y rencontrer en grand nombre.

Guy Mercier, Ph.D.
Doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique