Gestion et valorisation des données et résultats de la recherche

Politique sur le libre-accès aux publications

L'expression libre accès signifie la possibilité d'obtenir du contenu numérique sur Internet sans restriction d'accès, et dans le respect du droit d'auteur. Le libre accès concerne principalement la littérature de recherche validée par les pairs, mais par extension peut inclure d'autres types de contenu (données de recherche, manuels scolaires, œuvres d'art, etc.). (source BUL)

En 2015, les trois principaux organismes subventionnaires canadiens (IRSC – CRSNG-  CRSH) se sont doté d’une Politique sur le libre accès aux publications afin d’assurer la diffusion rapide des résultats de la recherche qu’ils financent auprès du plus grand nombre possible de personnes. Cette politique s’applique à tout financement octroyé depuis le 1er janvier 2008 par l’IRSC et par les CRSNG et CRSH depuis le 1er mai 2015.  Elle stipule notamment que votre article doit pouvoir être diffusé en libre accès au maximum 12 mois après sa publication. Pour connaître la marche à suivre afin de publier un article dans une revue avec comité de lecture, en conformité avec cette politique, consultez le document de la Bibliothèque «Comment vous conformer à la politique de libre accès des trois organismes subventionnaires fédéraux (CRSNG, CRSH et IRSC)» .

Extrait de la politique (section 3.1)

« Les titulaires d’une subvention doivent s’assurer que les articles découlant de la recherche financée par les organismes qu’ils publient dans une revue avec comité de lecture sont accessibles gratuitement dans les 12 mois qui suivent leur publication. Pour ce faire, les titulaires d’une subvention peuvent avoir recours à l’un des moyens suivants :

Dépôts en ligne

Les titulaires d’une subvention peuvent verser leur manuscrit final et évalué par des pairs dans un dépôt institutionnel ou disciplinaire. Ainsi, le manuscrit sera librement accessible dans les 12 mois suivant sa publication. Il incombe aux titulaires d’une subvention de déterminer quels éditeurs autorisent les auteurs à conserver les droits d’auteur ou à archiver des articles publiés en conformité avec les politiques de l’organisme.

Revue

Les titulaires d’une subvention peuvent publier dans une revue qui offre le libre accès immédiat aux articles ou qui offre le libre accès aux articles dans les 12 mois suivant leur publication au moyen de son site Web. Certaines revues demandent aux auteurs de payer des frais de traitement des articles afin de rendre les manuscrits disponibles dès leur publication. Les coûts de publication dans des revues à libre accès sont des dépenses admissibles tel qu’il est défini à la page Utilisation des subventions.

Ces moyens ne s’excluent pas mutuellement. Les chercheurs sont fortement encouragés à déposer dans un dépôt en ligne accessible, immédiatement après sa publication, une copie de leur manuscrit final et évalué par les pairs même s’il est librement accessible dans le site Web de la revue.

Les titulaires d’une subvention doivent faire mention de l’appui de l’organisme dans toutes les revues avec comité de lecture en citant le numéro de référence du financement (p. ex., NRF ou numéro de la demande). »

L’Université Laval s’est également engagée envers le libre-accès, en adoptant sa propre politique (Politique sur le libre accès aux publications des résultats de la recherche à l'Université Laval) et en créant le dépôt institutionnel CorpusUL, qui permet le respect de la politique des trois conseils sans frais additionnels.

Ressources complémentaires

Consultez le site web de la bibliothèque de l’Université Laval pour davantage d’information concernant le libre-accès (définitions, faits saillants, avantages, réductions des frais de traitements d’articles par éditeurs, etc.)

Dépôt institutionnel CorpusUL

CorpusUL est le dépôt institutionnel de l’Université Laval qui permet de centraliser, de conserver et de rendre librement accessibles vos publications. Son contenu est indexé dans des plateformes d’importance comme Open Air, Google Scholar, PubMed, Dimensions et Unpaywall.

Pour l’instant, seuls les documents suivants peuvent être déposés dans CorpusUL :

  • Articles publiés dans des revues avec comité de lecture
  • Articles sans comité de lecture, mais incluant une révision éditoriale
  • Chapitres d'un ouvrage collectif
  • Rapports de recherche
  • Livres
  • Thèses et mémoires (ces documents sont déposés uniquement par la Faculté des études supérieures et postdoctorales).

À SAVOIR - l'équipe de la Bibliothèque vérifie que la diffusion de chaque document déposé dans CorpusUL répond aux conditions imposées par l'éditeur ou la revue. Pour vérifier au préalable les conditions de l'éditeur ou de la revue, écrivez à corpus@ulaval.ca. - Il est préférable de déposer la version acceptée par le comité de lecture, incluant toutes les corrections, sans la mise en page de la revue.

ATTENTION – le fait de déposer un document dans CorpusUL n’engendre pas automatiquement la conformité à la politique des trois organismes. Il faut également que l'éditeur ou la revue autorise la publication de votre article en libre accès dans CorpusUL au maximum 12 mois après sa date de publication. 

Consultez le site web suivant pour plus d’information à propos de CorpusUL. 

ORCID

ORCID fournit un identifiant numérique permanent (un ORCID iD), vous distinguant ainsi de tous les autres chercheurs. Cet identifiant peut être relié à vos activités de recherche : affiliations, subventions, publications, évaluation par les pairs, etc. L’ID est utile pour partager vos informations avec de nombreux systèmes et éditeurs de revue et facilitera grandement la mise à jour des publications de votre centre ou regroupement de recherche.  

Nous vous encourageons fortement à vous inscrire à ORCID afin d’obtenir votre identifiant. Pour plus d’information et pour les démarches d’inscription, consultez le site web suivant.

Gestion des données de la recherche

La gestion des données de recherche est l'ensemble des processus appliqués tout au long du cycle de vie d'un projet de recherche pour guider la collecte, la documentation, le stockage, le partage et la préservation des données de recherche (source: Portage). La gestion efficace de ces processus a plusieurs bénéfices, notamment (sources : UQAM et bibliothèque UdM) :

  • contribue à la conduite efficace et responsable de la recherche ainsi qu’à sa pertinence
  • aide à stocker, à trouver et à réutiliser ces données
  • aide à faire des découvertes et favorise l’innovation
  • prévient le risque de perte de données en conservant celles-ci en toute sécurité
  • évite une répétition coûteuse de la collecte de données
  • favorise la collaboration entre chercheurs et chercheuses

Politique des trois organismes sur la gestion des données de la recherche

En mai 2018, les trois organismes subventionnaires fédéraux (CRSNG, CRSH et IRSC) ont publié une ébauche de la Politique des trois organismes sur la gestion des données de recherche. Cette politique a pour objectif de promouvoir l'excellence de la recherche canadienne en facilitant la gestion des données numériques et l'adoption de bonnes pratiques en ce domaine. Les responsabilités des établissements et des chercheurs y sont définies.

A) Stratégie universitaire

Énoncé : « Chaque établissement qui administre des fonds des trois organismes doit créer une stratégie institutionnelle de gestion des données de recherche. Cette stratégie décrira la façon dont l’établissement fournira à ses chercheurs un environnement qui permet et appuie des pratiques de calibre mondial pour la gestion des données de recherche. »

Action UL : Mise en place d’un comité institutionnel sur la gestion des données de recherche, qui a pour mandat la rédaction d’une politique et d’une stratégie institutionnelles en accord avec les diverses politiques déjà existantes

B) Plan de gestion des données

Énoncé : « Toutes les demandes de subvention soumises aux organismes devraient inclure des méthodologies qui tiennent compte des meilleures pratiques en matière de gestion des données de recherche. Les organismes incitent les demandeurs à dresser des plans de gestion des données comme étape essentielle de la conception de projets de recherche. »

Action UL : Utilisation d’un outil normalisé de Portage – Assistant PGD - personnalisé selon les besoins de la communauté de l’Université Laval. Du soutien est en place à la BUL (voir section suivante).

Consulter la page suivante pour connaître les informations qui devraient se retrouver dans un plan de gestion des données.

C) Dépôt de données

Énoncé : « Les détenteurs de subvention sont tenus de déposer, dans un dépôt numérique reconnu, les données de recherche numérique, les métadonnées et les codes qui appuient directement les conclusions de la recherche dans les publications de revues, des préimpressions et d’autres résultats de recherche qui découlent de la recherche appuyée par les organismes subventionnaires. Ce dépôt numérique assurera l’entreposage, la préservation et la conservation sûrs des données. Les organismes incitent les chercheurs à donner accès aux données pour autant que les exigences éthiques, juridiques et commerciales le permettent et conformément aux normes propres à leurs disciplines. Dans la mesure du possible, ces données, ces métadonnées et ces codes doivent être liés à la publication à l’aide d’un identificateur numérique permanent. »

Action UL : Mise en place d’un dépôt institutionnel sur la plateforme Scholars Portal Dataverse via une entente entre le BCI et OCUL.

Assistant PDG de Portage

L'Assistant PGD est un « outil bilingue d'aide à la préparation d'un plan de gestion des données (PGD). Cet outil, qui s'appuie sur des normes internationales et sur les meilleures pratiques en matière de gestion des données, guide le chercheur pas à pas à travers les questions clés pour développer son plan ».

L’Université Laval a créé un modèle de PDG pour les membres de sa communauté de recherche. Voici les 3 étapes pour y avoir accès.

1. Création d’un compte dans l’Assistant PDG.

  • Nom d’utilisateur (courriel) et mot de passe.
  • Choisir « Université Laval » dans la liste des organismes.

2. Compléter les infos du profil

  • Nom, prénom, organisme, et numéro ORCID.

3. Création d’un plan

  • Choisir l’option UL afin d’avoir le modèle UL (basé sur le modèle générique Portage).

Dépôt de données

Le dépôt institutionnel de l’Université Laval a été mis en place sur la plateforme Scholars Portal Dataverse.  Il s’agit d’un outil national (les données sont hébergées au Canada) utilisé par la grand majorité des universités canadiennes. Il vise en priorité les données qui ont servi à une publication :  

  • 2,5Go et moins par fichier
  • Données sur des serveurs canadiens sécurisés
  • Données repérables (p. ex. Google)
  • Émet des DOI
  • Accepte tous les types de données
  • Contrôle précis de l’accès

Pour déposer un ensemble de données, suivez les étapes du guide éclair produit par la BUL.

1. Créer son compte Dataverse

  • Transmettre les informations à gdr@bibl.ulaval.ca pour obtenir une autorisation permettant le dépôt de données.

2. Ajouter et modifier des données

3. Téléverser vos fichiers

  • La taille maximale pour un fichier est de 2,5 Go. Si l’un de vos fichiers dépasse cette taille, écrivez à gdr@bibl.ulaval.ca pour discuter d’autres options.

4. Sauvegarder votre ensemble de données

5. Modifier votre ensemble de données

6. Publier des données

7. Citer des données

Guide complet : http://guides.dataverse.org/en/latest/user/index.html

Il existe évidemment d’autres dépôts de données. Ceux-ci peuvent être générique (ex. Dépôt fédéré de données de recherche, surtout pour les données massives, sur invitation) ou spécifique à un domaine de recherche (ex. Polar Data Catalogue).

Attention, il faut bien distinguer les outils de dépôt de données (dont l’objectif principal est le partage de données nettoyées, une fois le projet terminé) vs les outils de stockage et de manipulation des données (en cours de projet, ex. VALERIA.

VALERIA

VALERIA met à la disposition de la communauté de recherche de l'Université Laval des outils technologiques simples, flexibles et sécuritaires visant à stocker leurs données et à en simplifier la gestion et la valorisation. Cette nouvelle infrastructure institutionnelle offre des outils pour :

  • Le stockage (3 solutions de stockage sécuritaire situées sur le campus)
  • Le traitement de données (nettoyage, calculs, visualisation)
  • Le transfert de données (solution sécuritaire pour transférer et partager de gros volumes de données)
  • La collecte de données (outil de collecte par formulaire)
  • Catalogue de données (offrir de la visibilité à vos données)
  • Gestion des ressources (hébergement et déploiement de vos codes sources avec GitLab)

L’équipe de VALERIA propose également des services d’accompagnement pour vous aider à faire les bons choix pour la gestion et la valorisation de vos données. Communiquez avec eux notamment pour obtenir du soutien dans l’utilisation des ressources de VALERIA ou pour mieux connaître les bonnes pratiques en ingénierie des données.

Pour plus d’information, consultez le site web suivant ainsi que la grille tarifaire.

Droits d'auteur

Pour toute question relative à la propriété intellectuelle, aux droits d’auteurs, aux différents types de licences, aux contrats d’édition, etc., nous vous invitons à consulter le site web du Bureau du droit d’auteur. Ce dernier a pour mission de promouvoir le respect des pratiques appropriées en matière d’utilisation de l’œuvre d’autrui en contexte académique, d’études privées et de recherche.

Valorisation de vos résultats

Vos activités de recherche ont mené à la création d’une nouvelle invention, d’une œuvre originale ou d’un nouveau logiciel ?  Prenez connaissance des étapes à suivre pour valoriser vos résultats de recherche en consultant la section suivante du site web des services à la recherche, à la création et à l’innovation de l’Université Laval. Vous y trouverez, entre autres, des informations sur la déclaration d’invention, la protection de la propriété intellectuelle, l’élaboration du plan de valorisation, l’octroi de licence ou encore, le démarrage d’entreprise.

Les équipes du Bureau de liaison Université-Milieu (BLUM) et de la Société de valorisation de l’Université Laval (SOVAR) sont là pour vous aider à chaque étape du processus de valorisation de vos résultats.