Actualités | Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

Actualités

Photo

Nouvel outil d’information pour les stages et les carrières dans la fonction publique québécoise

30 janvier 2017

Secrétariat du Conseil du trésor a produit un nouvel outil promotionnel qui résume les possibilités de carrières et de stages dans la fonction publique et contient l’information essentielle concernant les modalités d’inscription.

Nous vous invitons à prendre connaissance du contenu de cet outil afin de mieux connaître la fonction publique et ainsi mieux connaître les possibilités de carrière.

Pour en savoir plus sur les appels de candidatures, les perspectives, etc. : http://www.carrieres.gouv.qc.ca/

Photo

Les universitaires à la rescousse de l’industrie du bois d’œuvre

23 janvier 2017

L'industrie forestière craint un nouveau conflit du bois d'œuvre et l'arrivée de Donald Trump au pouvoir pourrait réserver bien des surprises aux producteurs québécois. Réunis à l'Université Laval à l'occasion de la 38e Semaine des sciences forestières, les universitaires en foresterie et en architecture tentent de trouver des solutions afin de prévenir une potentielle crise dans leur domaine.

Voyez le reportage et lisez l'article complet sur le site ici.radio-canada.ca
Un reportage de Jérémie Legault.

Image tirée du reportage de Jérémie Legault.

Photo

Portrait d'une ingénieure du bois: Tatjana Stevanovic

19 janvier 2017

Tatjana Stevanovic est ingénieure, directrice du baccalauréat en génie du bois et professeure-chercheure en chimie du bois à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l'Université Laval. La revue des ingénieurs (PLAN) a fait paraître un article sur elle qui présente son parcours ainsi que le baccalauréat en génie du bois.

De Belgrade à Québec

[...] En 1996, alors qu’elle était au Wood Research Center à l’Université du Nouveau- Brunswick pendant une année sabbatique, elle apprend que l’Université Laval recrute un professeur en chimie du bois. « Dans la
description du poste, il ne manquait que ma photo ! » s’exclame-t-elle. Elle ne connaissait pas l’Université Laval, mais elle postule à ce poste qui lui allait comme un gant et l’obtient. En 1997, il y a 19 ans, elle entame ainsi une deuxième carrière en chimie du bois et en transformation chimique du bois (pâtes et papiers), une carrière ouverte sur la multidisciplinarité.

Faire plus que de la pâte à papier

Elle est recrutée comme professeure de chimie du bois, des pâtes et papiers et de physico-chimie appliquée au bois. En 1997, la chimie du bois tourne essentiellement autour des pâtes et papiers. Mais pour elle, la chimie du bois, c’est aussi la lignine, cette molécule extraordinaire qui permet aux arbres de tenir debout, et les polyphénols extractibles présents dans les différents tissus des arbres, ces mêmes molécules bénéfiques pour la santé qu’on trouve dans les fruits et les légumes. Elle se lance alors dans la bioraffinerie pour extraire et valoriser ces molécules à partir des résidus de l’industrie forestière. « Avec ces résidus, il y a autre chose à faire que de la pâte à papier », assure-elle.

Baccalauréat coopératif en génie du bois

Le génie du bois, c’est tout ce qu’on fait avec le matériau une fois extrait de la forêt, de la charpente pour la construction verte jusqu’à la conception de nouveaux matériaux et procédés de transformation du bois. » Il faut donc connaître les propriétés mécaniques et chimiques du bois ainsi que les divers procédés de transformation jusqu’aux matériaux composites.

[...] Le programme de génie du bois alterne stage en entreprise et enseignement. Les étudiants doivent effectuer trois stages de trois mois non crédités mais rémunérés par les entreprises. Entre 15 et 20 étudiants sont formés chaque année et tous trouvent un emploi dans l’industrie de la transformation du bois. Ce programme est reconnu par le Bureau d’agrément d’Ingénieurs Canada.

Consultez l'article complet dans le revue PLAN des ingénieurs. (pp.28-29)

Photo

L'Université Laval se mérite un prix en Education en développement durable

19 janvier 2017

L'Université s'est distinguée par son approche en développement durable comme mode de vie pour tous les membres de la communauté universitaire. En effet, l’Université Laval a remporté en décembre la médaille d’argent dans la catégorie Life Sciences du concours ReImagine Education pour sa démarche globale en développement durable (DD). L’Université s’est distinguée par son approche en développement durable comme mode de vie pour tous les membres de la communauté universitaire, et ce, dans 10 actions clés, dont la formation, la recherche, le déplacement durable et les saines habitudes de vie.

Suivant sa mission d’éducation, l’Université souhaite que les membres de sa communauté deviennent des agents de changement en proposant une approche globale en formation. Ainsi, les étudiants des programmes de baccalauréat sont initiés aux enjeux du DD au cours de leur cheminement scolaire. De plus, 382 cours sont reconnus comme des cours en développement durable dans plus de 75 programmes. Soulignons que 527 universités provenant de 56 pays avaient déposé leur candidature pour les ReImagine Education Awards.

Consultez l'article complet paru dans Le Fil, journal de la communauté universitaire.

La Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique offre d'ailleurs plusieurs programmes d'études en lien avec le développement durable et de nombreux cours sont certifiés DD. De plus, la Faculté a un souci constant de participer à la protection de l’environnement et à un développement durable du territoire. Elle y contribue concrètement par ses programmes de formation, par ses activités de recherche, par ses infrastructures et par les actions qu’elle accomplit dans son milieu. Elle est d’ailleurs devenue la première faculté universitaire à obtenir la
reconnaissance d’Établissement vert Brundtland.

Consultez les programmes d'études de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique en environnement et développement durable.

Photo

Visitez le Salon de la forêt 2017

19 janvier 2017

C’est sur le thème « La forêt, à la racine de nos inspirations» que se tiendra la 38e édition du  Salon de la forêt, les 21 et 22 janvier prochains au pavillon Alphonse-Desjardins de l'Université Laval. Chaque année, ce sont les étudiants du Département des sciences du bois et de la forêt de l’Université Laval qui organisent cet événement tout particulier dans le cadre de la Semaine des sciences forestières. Le Salon de la forêt constitue une occasion idéale pour avoir le plaisir d’y rencontrer plusieurs acteurs de la forêt québécoise, tous passionnés par la forêt et par le bois. Vous pourrez partager vos expériences et votre amour de la forêt, poser des questions, en apprendre plus sur cette ressource qui est si précieuse pour les Québécois, et ce en discutant avec des gens qui font de la forêt leur métier et leur passion.
 
Au programme, une foule d’activités vous y attendent. Vous pourrez entre autres visiter près d’une quarantaine de kiosques des plus intéressants, abordant des sujets aussi variés que la gestion des forêts, la recherche forestière, les métiers de la forêt, les produits du bois, les produits forestiers non ligneux, la faune ainsi que les équipements et la machinerie forestière. Nos étudiants animeront en plus un kiosque où vous pourrez apprendre et manipuler l'outillage forestier utilisé pour inventorier une forêt. De plus, cette année encore nous avons une très grande diversité au niveau des conférences. Si l’ornithologie, la construction écologique, la foresterie urbaine et la problématique de l’agrile du frêne et des insectes ravageurs dans les villes vous intéressent, vous serez servie ! En primeur cette année, nous aurons la chance d’accueillir deux entreprises forestières de chez nous, les Produits forestiers Résolu ainsi que le Groupe Rémabec. Il sera aussi possible d’encourager les équipes des différentes écoles de foresterie de la province qui s’affronteront dans les traditionnels jeux forestiers qui se dérouleront le samedi 21 janvier. Assistez à l’incroyable défi Cecobois, où vous aurez la chance d’admirer le talent d’étudiants en génie du bois, architecture et génie civil qui devront concevoir et construire une structure en bois en deux jours. Activités de plantation et cinéma forestier seront aussi au rendez-vous ! Finalement, des expositions de photos et d'œuvres peintes inspirées de la forêt seront présentées aux visiteurs. Tous sont invités au Salon de la forêt, les grands comme les tout-petits. Des activités jeunesse seront offertes gratuitement pour les plus jeunes. Amenez toute votre petite famille! 
 
Autre activité organisée par la Semaine des sciences forestières : le Colloque Kruger. Celui-ci se déroulera quelques jours après la tenue du Salon, soit le jeudi 26 janvier 2017, avec pour thème « Les forêts canadiennes, d’ouest en est ». Durant cette journée, une série de conférenciers-invités venus de partout au Canada ou y ayant voyagé vous présenteront le fonctionnement des autres provinces par rapport au Québec. Le Colloque traitera également des actions posées au niveau national comme le commerce extérieur ou les actions du plan carbone canadien.
 
Découvrez les détails du Salon de la forêt
 
Où : pavillon Alphonse-Desjardins de l'Université Laval
Quand : la fin de semaine du 21 et 22 janvier 2017
ENTRÉE GRATUITE
 

Renseignements :
Virginie Houle
(418) 656-2131, poste 8807
virginie.houle.2@ulaval.ca
http://ssf.ffgg.ulaval.ca/

Photo

Adieu nobles résineux?

13 janvier 2017

Les arpenteurs qui ont dressé les premiers cadastres dans la vallée de la Gatineau ne soupçonnaient sûrement pas que les renseignements qu’ils colligeaient dans leurs carnets de terrain allaient être essentiels à une étude scientifique publiée deux siècles plus tard dans la revue Forests. Pourtant, c’est grâce aux précieuses informations contenues dans ces documents que l’étudiant–chercheur Jason Laflamme, maintenant à l’emploi du ministère de la Forêt, de la Faune et des Parcs (MFFP), sa directrice Alison Munson, du Département des sciences du bois et de la forêt et du Centre d’étude de la forêt, Dominique Arseneault, professeur à l’UQAR et chercheur au Centre d’études nordiques, et Pierre Grondin, du MFFP, ont pu documenter l’importante métamorphose forestière qu’a connue cette région à la suite de la colonisation.

Lire l'acticle complet dans le Fil
Texte: Jean Hamann
Photo: F.X. Labelle/Bibliothèque et Archives Canada

Photo

Découvrez les activités de recherche de CentrEau.

10 janvier 2017

À l’initiative de l’Institut Hydro-Québec en environnement, développement et société (Institut EDS), et sous l’impulsion de la Faculté de sciences et de génie, de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique, et de la Faculté des sciences de l'agriculture et de l'alimentation, une assemblée de professeurs crée officiellement CentrEau le 4 avril 2014. Plusieurs professeurs-chercheurs de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique participent aux activités du Centre. Nous vous invitons à consulter le rapport annuel 2015-2016 du Centre de recherche sur l'eau afin de découvrir ses activités et ses axes de recherche.

Découvrez les activités du Centre de recherche sur l'eau (CentrEau) de l'Université Laval

Rapport annuel 2015-2016