Actualités

Photo

Journée nationale des peuples autochtones

21 juin 2018

En ce 21 juin, toute l’équipe de la Chaire de leadership en enseignement en foresterie autochtone tient à souligner la Journée nationale des peuples autochtones!

Depuis plusieurs années, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique (FFGG) a comme objectif de créer un pôle d’excellence en partenariat avec les communautés autochtones. Notons, par exemple, une participation active au projet de Forêt modèle de Waswanipi qui visait à outiller les Cris afin de favoriser une prise en charge de l’aménagement durable des forêts, dans le respect du mode de vie des Cris. Tout récemment, la FFGG a célébré le lancement officiel d’une Chaire de leadership en enseignement (CLE) en foresterie autochtone (https://www.foresterieautochtone.ulaval.ca), qui a eu lieu à Mashteuiatsh en septembre 2017. De tels projets, qui placent au coeur des préoccupations le processus de réconciliation avec les peuples autochtones, sont autant d’occasions d’améliorer la formation et de faire avancer les connaissances.

Photo

Initiative pour stimuler l’industrie de la construction modulaire en bois au Québec

21 juin 2018

Le 19 juin, l’Université Laval a annoncé le lancement d’une initiative qui a pour but de contribuer au développement de l’industrie de la construction modulaire en bois au Québec. Le projet bénéficiera d’un financement de près d’un million de dollars réparti sur trois ans provenant du Conseil de recherches en sciences naturelles et génie du Canada (CRSNG), du gouvernement du Québec par le biais du créneau d’excellence Accord Bois Chaudière-Appalaches (BOCA), de la Société d’habitation du Québec (SHQ) et des partenaires industriels Maison Laprise, Pro-Fab, Ultratec, Soprema, Produits forestiers Résolu et FPInnovations. L’annonce a eu lieu en présence du ministre délégué aux Petites et Moyennes Entreprises, à l’Allègement réglementaire et au Développement économique régional, Stéphane Billette.

Le projet sera sous la supervision du professeur Pierre Blanchet, titulaire de la Chaire industrielle de recherche CRSNG sur la construction écoresponsable en bois à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique de l’Université Laval. Le professeur Blanchet et son équipe mettront au point des outils et des solutions technologiques qui permettront aux acteurs du secteur de la construction modulaire en bois, également connue sous le nom de construction industrialisée ou préfabriquée, de développer le savoir-faire dans le créneau des bâtiments à plusieurs étages et d’ainsi favoriser l’accès au marché nord-américain.

« Notre projet vise à aider les partenaires à accroître leurs exportations en solutionnant certains défis d’ingénierie qui rendront possible la construction d’édifices de grande hauteur, et en trouvant des réponses à différentes questions liées aux marchés d’exportation et aux projets immobiliers d’envergure », a expliqué le professeur Blanchet. « La préfabrication et l’industrialisation de la construction sont une réponse à plusieurs enjeux sociaux, notamment la création de valeur ajoutée au secteur forestier canadien, la création d’emplois dans les régions du Québec, l’augmentation de la productivité du secteur de la construction et une réduction de l’empreinte environnementale du secteur du bâtiment », a poursuivi le chercheur.

« Le CRSNG est fier de soutenir ce projet innovant réunissant l'Université Laval et plusieurs partenaires représentant les secteurs clé des matériaux à la construction, en passant par la conception, a déclaré le vice-président aux partenariats de recherche du CRSNG, Marc Fortin. Les résultats anticipés de cet effort de recherche et d’intégration sont prometteurs pour l’industrie canadienne du bâtiment, qui a une occasion de se développer et de croître dans le secteur prometteur et en pleine expansion de la construction industrialisée du multi-logement en hauteur. »

Pour Jérôme Jobin, membre du conseil d’administration de BOCA, la recherche sur la construction industrialisée est essentielle pour permettre aux manufacturiers québécois de se positionner et de profiter des opportunités dans le secteur du multi-logement au Canada et aux États-Unis : « BOCA est fière de soutenir ce programme auquel participent trois de nos membres, Maisons Laprise, Groupe Pro-Fab et Structures Ultratec. La région de Chaudière-Appalaches regroupe de nombreuses entreprises innovantes dirigées par des entrepreneurs visionnaires, dynamiques et prêts à s’investir.  Bref, des gens par qui passe le changement. »

« En appuyant ce projet de recherche, la SHQ veut demeurer un partenaire actif de l'innovation dans l'industrie de l'habitation et de la construction en bois. Déjà très impliquée dans Vision 2030, un ambitieux projet qui vise à repositionner l'industrie des bâtiments préfabriqués en bois pour en faire un créneau industriel à forte valeur ajoutée, il était tout naturel que la SHQ s'associe à cette nouvelle initiative », a déclaré le vice-président aux programmes de la SHQ, François Therrien.

« En s’impliquant dans cette initiative, les industriels de la préfabrication en Chaudière-Appalaches et Pro-Fab souhaitent contribuer à la croissance du secteur en favorisant les exportations et en stabilisant la saisonnalité de la production, a ajouté au nom des partenaires industriels le président-directeur général de Pro-Fab, Martin Roy. Cette démarche avec le créneau BOCA est cohérente avec les priorités identifiées dans le forum Vision 2030 sur l’avenir de la préfabrication. » 

« L’accord annoncé aujourd’hui est un bel exemple du dynamisme et du leadership qui animent notre Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique », a ajouté le vice-recteur exécutif, aux études et aux affaires étudiantes de l’Université Laval, Robert Beauregard. Cette initiative apportera des réponses et des solutions à une industrie florissante et favorisera le développement économique, tout en faisant la promotion du matériau durable qu’est le bois. » 

Source : Samuel Auger
Relations médias
Université Laval
418 656-2131, poste 8077
samuel.auger@dc.ulaval.ca


Photo par  Peulle , CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=56829554

Photo

Deux diplômés au doctorat en sciences du bois mis en valeur à la cérémonie des grades

18 juin 2018

Les parcours de Naamwin-So-Bâwfu Romaric Meda et Thibaud Geoffroy, diplômés au doctorat en sciences du bois, ont été mis en valeur dans le cadre d'un article paru dans le journal Le Fil de la communauté universitaire.  Voici l'extrait: "Le lendemain 10 juin, c’était au tour de deux finissants du doctorat en sciences du bois de recevoir leur précieux diplôme. Le premier, Naamwin-So-Bâwfu Romaric Meda, est originaire du Burkina Faso, alors que le second, Thibaud Geoffroy, vient de la France. Tous deux ont travaillé à la valorisation de produits de l’érable à sucre et de l’érable rouge autres que le sirop. Le premier a fait une thèse sur les propriétés du bourgeon qui peuvent avoir un intérêt, entre autres, pour la santé humaine et la production pharmaceutique; le deuxième a fait de même avec l’écorce. Comme eux, ce sont 10,7% des diplômés en 2017-2018 qui sont des étudiants étrangers ou des résidents permanents. Pour eux, la cérémonie se révèle parfois d’autant plus émouvante qu’elle constitue une scène d’adieu au Québec. «J’avais vraiment envie de vivre une cérémonie de collation des grades dans le style nord-américain, comme on en voit à la télévision, remarque Romaric Meda. Je suis ouvert à toutes les possibilités, mais j’envisage présentement un retour en Afrique. Le Québec va me manquer, mais je me considère comme un citoyen du monde.» De son côté, Thibaud Geoffroy était content de partager ce moment avec deux de ses collègues – dont Romaric Meda – sans lesquels, selon ses dires, il n’en serait pas là. «La cérémonie a été pour nous un moyen de célébrer l’aboutissement d’un peu plus de trois ans de dur labeur», déclare-t-il. Les deux nouveaux docteurs étaient particulièrement touchés que leurs familles respectives se soient déplacées d’Afrique et d’Europe pour vivre ce moment avec eux."

Notons que ces deux étudiants se trouvent également sur le tableau d'honneur de la Faculté des études supérieures pour l'excellence de leurs résultats scolaires tout comme leur collègue Jean-Romain Roussel diplômés du doctorat en sciences forestières.

Lisez l'article complet Tourbillon d'émotions paru dans Le Fil

 

Photo

Don de JLR Solutions foncières: un geste philanthropique de plusieurs millions

14 juin 2018

Le don de l’entreprise JLR Solutions foncières permettra à l’Université Laval d’alimenter une multitude d’activités de recherche et d’enseignement, notamment dans le domaine des technologies géospatiales.

Spécialisée dans la conception de solutions innovantes basées sur l’intégration et la diffusion de données immobilières, JLR Solutions foncières contribuera à l’avancement des connaissances. Depuis 32 ans, l’entreprise compile et analyse annuellement au-delà de 600 000 transactions au Québec, en plus des rôles d’évaluation municipale, des permis de construction et des recensements de Statistique Canada.

Pour les dix prochaines années, JLR Solutions foncières fournira également gratuitement les mises à jour annuelles, un accès à la base de données Jakarto, le service de support à la clientèle de même qu’un accès au service de numérisation 3D urbaine. Capturées par des camions munis d’instruments de haute performance qui sillonnent les routes du Québec, ces données rendent possible la reconstitution de jumeaux numériques des zones urbaines ultraréalistes et immersives.

Les données mises à la disposition de l’Université Laval serviront à une multitude de travaux de recherche et à la formation universitaire dans de nombreux domaines, notamment en géomatique, en géographie, en aménagement du territoire, en urbanisme, en actuariat ainsi qu’en gestion urbaine et immobilière. Ces précieuses données sont, par exemple, au cœur de plusieurs des enjeux de développement de la ville intelligente.

Crédit de la photo : Jean Rodier, photographe
De gauche à droite :
Francis Roy, professeur titulaire et directeur du Département des sciences géomatiques
Thierry Badard, professeur agrégé et directeur du Centre de recherche en géomatique
Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval
Carole Girard, directrice au développement philanthropique de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
Félix Laroche, président directeur-général de JLR Solutions foncières
Christian Boivin, vice-président exécutif de JLR Solutions foncières
Guy Mercier, doyen de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique
Loubna Ghaouti, directrice de la Bibliothèque de l’Université Laval
Yves Bourget, président directeur-général de la Fondation de l’Université Laval

 

Photo

FPInnovations, l’Université Laval et le CFL concluent des ententes afin de maximiser le potentiel d’innovation du secteur forestier

11 juin 2018

FPInnovations, le Centre de foresterie des Laurentides (CFL) de Ressources naturelles Canada, l’Université Laval et sa Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique sont heureux d’annoncer la signature d’ententes collaboratives visant à développer le plein potentiel d’innovation du secteur du bois et de la forêt. Cette nouvelle synergie opérationnelle est fondée notamment sur la complémentarité des forces de recherche et le partage des infrastructures et des laboratoires, et ce, afin de maximiser les retombées des investissements en recherche au bénéfice de la compétitivité du secteur forestier. Ce secteur devient par conséquent l’un des premiers secteurs à aligner ses efforts en matière d’innovation afin de relever les défis auxquels il fait face. 

L’annonce a été faite ce matin en présence de Stéphane Renou, président et chef de la direction de FPInnovations, de Sophie D’Amours, rectrice de l’Université Laval, de Denis Lebel, présidentdirecteur général du Conseil de l’industrie forestière du Québec, de Line Drouin, sous-ministre au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, de Beth MacNeil, sous-ministre adjointe au Service canadien des forêts de Ressources naturelles Canada, de Jacinthe Leclerc, directrice générale du Centre de foresterie des Laurentides et de nombreux partenaires industriels. Elle fait suite à la relocalisation, au printemps dernier, des activités de FPInnovations et à la mise en commun d’efforts de recherche ciblés. [...] 

Entente avec l’Université Laval 

Pour leur part, FPInnovations et l’Université Laval mettront leur expertise en commun notamment dans les domaines du bâtiment, de la transformation du bois, des opérations forestières, de la foresterie autochtone, de la fabrication intelligente et des changements climatiques. Cette collaboration prend la forme d’une entente cadre totalisant 2,5 millions de dollars répartis sur une période de 10 ans en plus de l’optimisation du parc d’équipement qui, par la mise en commun des actifs de chaque partenaire, permet aux chercheurs de bénéficier d’un environnement de recherche de pointe. 

« En plus de partager avec FPInnovations le plus grand laboratoire en génie du bois dans l’est du Canada et des équipements de pointe, notre partenariat durable nous permettra d’avoir une vision commune et intégrée des projets de recherche qui seront développés en sciences du bois et de la forêt. Il contribuera aussi à faire avancer la science dans des domaines novateurs tels que la foresterie et les usines intelligentes. Grâce au nouveau fond, la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique pourra appuyer un plus grand nombre de projets étudiants, telle la participation à des activités de diffusion scientifique, des projets de recherche avec FPInnovations et la réalisation de stages, recruter de nouvelles têtes chercheuses de calibre mondial et attirer les meilleurs talents étudiants de partout dans le monde » mentionne Sophie D’Amours, rectrice de l'Université Laval.

De gauche à droite, Denis Lebel (président-directeur général du Conseil de l’industrie forestière au Québec), Beth MacNeil (sous-ministre adjointe, Ressources Naturelles Canada), Sophie D’Amours ( rectrice, Université Laval), Stéphane Renou (président et chef de la direction, FPInnovations), Jacynthe Leclerc (directrice générale, Centre de foresterie des Laurentides, Service canadien des forêts, Ressources naturelles Canada), Line Drouin (sous-ministre du ministère de la Faune, des Forêts et des Parcs).

 

Consultez le communiqué complet sur le mise en œuvre d’un nouveau modèle de synergie  pour le secteur du bois et de la forêt

Pour lire l'acticle dans lefil >>

 

 

 

 

Photo

Félicitations aux diplômés de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique

11 juin 2018

C'est le 10 juin 2018 que les diplômés de la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique ont participé à la cérémonie de la Collation des grades pendant laquelle l’Université Laval remet les diplômes officiels. Cette cérémonie souligne aussi tous les efforts investis par les étudiants tout au long de leur parcours universitaires. La direction de la Faculté et les directions des départements tiennent à féliciter les diplômés pour leur accomplissement et leur souhaitent la meilleure des chances dans leurs projets futurs. C'est 237 finissants de la Faculté qui ont reçu leur diplôme en 2017-2018 dans les domaines de l'environnement, de la foresterie, de la géomatique, de la géographie et de l'agroforesterie. De ceux-ci, 166 proviennent du baccalauréat, 48 de la maîtrise et 23 du doctorat. 

La rectrice, Mme Sophie D'Amours a mentionné : « tous les membres de la direction se joignent à moi pour souhaiter à toutes les finissantes et à tous les finissants une vie enrichissante et remplie d’expériences stimulantes à la hauteur de leurs talents et de leurs ambitions. Le diplôme de l’Université Laval les mènera loin, là où leurs idées se concrétiseront, là où leurs rêves se réaliseront ».

Félicitations encore une fois aux :

  • 98 diplômés du Département des sciences du bois et de la forêt
  • 62 diplômés du Département de géographie
  • 77 diplômés du Département des sciences géomatiques

        

Photo

Deux étudiants de la Faculté participeront à un périple de 1 500 km en canot pendant 3 mois!

11 juin 2018

Guillaume Moreau, étudiant au doctorat en sciences forestières et Nicolas Roulx, étudiant à la maîtrise en sciences géographiques, à la Faculté de foresterie, de géographie et de géomatique participent à l'expédition d'une vie dans le Grand Nord québécois. Ils parcourront 1 500 km en canot en trois mois. Ils seront 6 amis à vivre cette expérience unique et périlleuse partant de Schefferville sur la Côte-Nord jusqu'au village inuit de Nain, dans le nord-est du pays. 

"Leur expédition s’accompagne aussi d’un projet de recherche scientifique, alors que la troupe collectera des rondins pour mieux comprendre les effets des changements climatiques sur la croissance des arbres en région nordique. C’est Guillaume Moreau, doctorant en sciences forestières, qui sera responsable de la collecte et de l’analyse. « [Notre but], c’est aussi de faire comprendre aux gens l’importance de prendre soin de ces régions-là, qui sont extrêmement vulnérables aux changements climatiques. Même si c’est loin de nous, il y a des populations qui en subissent les conséquences », indique Nicolas Roulx. Le projet scientifique se fait en collaboration avec l’Université Laval." tiré de l'article de La Presse

Pour en savoir plus sur leur expédition :

Visitez le site Internet de l'Expédition AKOR  

Lisez l'article  Six amis, trois mois et 1500 kilomètres en canot paru dans La Presse

Et L'aventure d'une vie dans le Grand Nord québécois paru dans Le Soleil

Photo

La FFGG reçoit le don d’une xylothèque

01 juin 2018

Le 10 mai 2018, M. André Bernard a fait don d’une précieuse collection de 400 pièces de bois provenant des quatre coins du monde. Cette collection a été constituée dès les années 1930 par son père, mesureur de bois.