Photo

Des drones pour étudier les oiseaux

24 janvier 2019

Les drones pourraient donner un coup de pouce aux chercheurs qui étudient des espèces fauniques vivant dans des habitats difficiles d’accès ou dangereux, mais il faudra attendre encore avant de leur confier certaines missions qui requièrent une grande précision. Voilà le constat qui se dégage d’une étude publiée dans la revue Drones par une équipe dirigée par André Desrochers, du Département des sciences du bois et de la forêt et du Centre d’étude de la forêt. Les chercheurs arrivent à cette conclusion après avoir testé la précision de relevés télémétriques effectués à partir d’un drone.

Le professeur Desrochers a eu l’idée de faire appel à des drones pour faciliter ses travaux de recherches sur la grive de Bicknell. Cet oiseau, qui a le statut d’espèce vulnérable au Québec, fréquente de jeunes forêts très denses où il est difficile de circuler à pied ou encore de vieilles forêts situées au sommet de montagnes ou sur des crêtes battues par les vents. «Trouver les nids de cet oiseau est un exercice pénible qui peut même être dangereux», résume le chercheur.

Lire la suite de l'article Des drones pour étudier les oiseaux, Le Fil, Jean Hamann

Photo: Peter Paton

Photo
Retourner à la liste d'actualités